Biaufond – La Chaux-de-Fonds

Difficile

3 h 26

11,49 km

27.07.2018

CE SENTIER EST ACTUELLEMENT FERME POUR CAUSE D’EBOULEMENTS (probablement jusqu’au printemps 2020)

Photo ci-contre de la Société des Sentiers du Doubs Franches-Montagnes

Biaufond, au bord du Doubs, se trouve sur le territoire du canton du Jura mais à la frontière du canton de Neuchâtel et de la France.

Le lac du même nom, dans son écrin de verdure, nous paraît comme hors du temps.

Endroit splendide, peu habité, que nous contemplons avant de nous avancer dans la Combe de Biaufond grâce à un sentier balisé en rouge-blanc. Même si la verdure est omniprésente le premier bout s’avère facile, à plat et très agréable.

Puis, petit à petit nous montons par paliers. Le paysage est sauvage. Nous cotoyons les rochers, la rivière et les petites passerelles toujours parfaitement sécurisées. Nous sommes dans un site naturel protégé. Aucun bruit sinon celui de l’eau qui coule dans le vallon. Nous croisons peu de monde.

Soudain une échelle en acier inox se dresse devant nous. Elle gravit un éperon rocheux. Pas d’autre moyen que de passer par-là. Mais confiance le tout est solide et permet même de se reposer ou de croiser d’autres randonneurs durant la montée grâce à de petites plateformes.

Nous arrivons au petit étang du replat du Cul des Près. Il y a même une aire de pique nique parfaitement bien aménagée. Elle était occupée ce jour-là. Nous continuons notre parcours en direction de la Combe du Valanvron par une petite route forestière.

Au point 848 nous continuons notre progression dans le fond de la Combe avec l’idée de rejoindre La Chaux-de-Fonds par la Step. Mais trois cents mètres plus loin nous nous arrêtons nets car le sentier n’est plus visible, la verdure l’ayant complètement recouvert. Nous décidons donc de revenir sur nos pas et de prendre la direction de Haute Fie. Petite montée qui nous permet de nous retrouver hors de la forêt, sur le pâturage avec une vue qui s’ouvre enfin.

Nous ne sommes pas déçus de notre choix, bien au contraire. Nous pouvons ainsi traverser un paysage jurassien typique et cotoyer quelques chevaux, ânes et poneys. Le sentier est splendide. Nous rejoignons ainsi la Chaux-de-Fonds et pouvons prendre le bus à côté du cimetière (magnifique bâtiment du crématoire inauguré en 1910)